reeducation lca

Réeducation Lca : Tout ce que vous devez savoir pour revenir au top!

Le but de la rééducation du lca est de renforcer votre genou. Votre genou retrouve sa mobilité et stabilité et vous pouvez ainsi reprendre vos sportives. Si vous suivez correctement votre protocole de rééducation faite par votre médecin et kiné, vous êtes sûr de récupérer une bonne mobilité de votre genou.

Néanmoins, l’opération des ligaments croisés varie en fonction des personnes.

D’une part, il y a différents types de greffes pour la reconstruction du ligament. On peut sans doute parler de l’éternel débat entre le didt et le KJ.

D’autre part, vous pouvez avoir d’autres blessures à traiter comme un ménisque fissuré. De plus, le temps de guérison varie, des complications peuvent arriver et cela peut allonger votre récupération et votre rééducation.

Dans mon cas , j’ai eu une bonne réeducation avec mon kiné (2 mois) , et par la suite un programme additionnel(fait par moi même avec l’aide de mon kiné).

J’ai pu reprendre graduellement le sport sans contact, après 4 mois. Par la suite au bout de 6 mois je pouvais déjà faire des combats (judo/jiu-jitsu) à l’entrainement sans aucune gêne. Tout cela à l’âge de 28 ans.

La clé de mon succès fut une bonne rééducation accompagnée d’une bonne récupération et une bonne discipline alimentaire.

Cet article n’a pas pour but de vous dire de remplacer le protocole de rééducation que vous faites déjà. Le kiné et le médecin sont mieux placés que moi pour savoir ce dont vous avez besoin. En revanche, je vais vous expliquer toutes les phases de la rééducation.

Ce guide vous permettra d’une part de voir à quoi vous devez vous attendre chaque mois. Et d’autre part ce que vous pouvez faire en plus pour améliorer votre récupération afin de retourner à vos activités sportives en toute sécurité.

Déroulement de la rééducation LCA

Le délai de récupération complète d’une opération de lca est de 9 mois. Cela veut dire qu’il faut attendre 9 mois jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucune restriction d’activité.

Cependant, cela ne signifie pas vous serez au repos complet pendant ces 9 mois, au contraire !

En effet, vous n’aurez pas de plâtre qui vous immobilisera. Vous aurez surtout des béquilles et une attelle nécessaire pour la stabilisation de votre genou au cours des premières 1-2 semaines. De plus, les patients sont encouragés à soutenir leur propre poids, dès que possible. De même, la rééducation avec le kiné commencera le lendemain de l’opération si vous avez eu une anesthésie générale.

Au cours des neuf prochains mois, vous allez reconstruire votre genou. J’espère que vous atteindrez vos objectifs de rétablissement et vous verrez vos progrès de chaque semaine. Beaucoup d’entre nous ont des problèmes de genoux et j’espère que ce guide vous sera utilisé pour garder le cap et la motivation.

On peut diviser le déroulement de la rééducation en 5 grandes phases

  1. Phase 1 : de 0 à 2 semaines
  2. Phase 2 : de 2 à 12 semaines
  3. Phase 3 : 3 à 4 mois
  4. Phase 4 : 4 à 6 mois
  5. Phase 5 : 6 à 9 mois

Ce calendrier est conçu pour vous guider dans votre rétablissement après une reconstruction du ligament croisé antérieur qui tient compte de vos rendez-vous postopératoires.

Votre rééducation peut-être effectuée seule ou sous la direction de votre kiné.

Il est tout à fait normal de constater que vous pouvez progresser plus vite ou plus lentement que le guide chronologique ci-dessous, car les temps de récupération varient d’une personne à l’autre.

Et le retour au sport c’est pour quand ?

La plupart des personnes sont capables de commencer des activités sportives de base après 4 mois post-opération. À 6 mois vous pouvez vous tourner vers des exercices spécifiques en vue de revenir à votre sport aux alentours de 9 à 10 mois.

Avant de retourner au sport, vous devez vous assurer que vos objectifs de récupération ont été atteints. Si vous n’avez pas repris une bonne force et une mobilité complète du genou, vous devrez continuer à faire de la rééducation.

Phase 1 : les 2 premières semaines post-opération – début de la rééducation

La première étape du protocole de rééducation du lca est importante, car c’est le moment où vous établirez les bases d’une rééducation réussie.

Votre rééducation postopératoire commence immédiatement après l’opération. Vous rentrerez chez vous après 1 ou 2 jours. Bien que vous soyez parfois opéré le matin, vous pouvez retourner chez vous dans l’après-midi.

Il est important de ne pas retarder la rééducation et de commencer les exercices et les protocoles de récupération du LCA tels que la prise en charge du gonflement dès que vous vous réveillez de l’opération. Votre chirurgien et votre kiné seront sur place pour vous aider à démarrer.

Le repos avant tout

Pour les premiers jours, la chirurgie du lca vise à réduire le gonflement et à minimiser la douleur. Voici les 6 outils que vous avez à votre disposition :

Repos : Il est important de prendre les choses facilement les premiers jours. Lorsque vous vous reposez, assurez-vous que votre genou est droit et évitez de vous appuyer sur l’arrière de votre genou sur quoi que ce soit (y compris un coussin ou un oreiller).

Glace : mettez-en régulièrement sur votre genou pour vous aider à réduire la douleur et le gonflement. Pour en savoir plus, consulter l’utilisation de la glace pour réduire le gonflement.

Élévation : Garder la jambe élevée idéalement au-dessus du niveau de votre cœur peut aider à réduire le gonflement

Gestion de la douleur : Prendre des médicaments régulièrement et les réduire progressivement tend à être la méthode la plus efficace. Discutez toujours de la prise des médicaments avec votre médecin et suivez ses conseils.

Les premiers exercices de rééducation

À ce stade, vos principaux objectifs dans les premiers jours critiques et jusqu’à deux semaines après la chirurgie comprennent :

  • Retour à l’amplitude normale du mouvement, en particulier l’extension du genou (redressement). En d’autres termes, atteindre et maintenir la pleine extension de votre genou. Être capable de verrouiller complètement votre genou est très important pour le succès de votre récupération dans les premiers stades.
  • Maintenir votre genou verrouillé est également très important. Cela permet un retour au sport et une pleine activité plus rapidement.
  • Réduire autant que possible le gonflement et l’inflammation du genou par le glaçage régulier, l’élévation du genou et le port d’une compression de bandage.
  • Contraction totale du quadriceps qui débute en retrouvant la fonction de vos quadriceps

Utilisation des béquilles

Pendant les 2 premières semaines, vous aurez probablement besoin de béquilles. Vous aurez 2 béquilles pour le confort pendant les premiers jours.

Lorsque vous vous sentirez prêt, vous pouvez passer à l’utilisation d’une seule béquille (dans le bras opposé à la jambe opérée) et éventuellement vous détacher complètement des béquilles.

Essayez de faire de la marche avec la béquille quelques minutes par jour. Vous pouvez essayer de marcher dans le couloir de l’hôpital. Cela vous aidera à réduire votre dépendance aux béquilles.

Néanmoins, si votre blessure a été plus sérieuse et qu’il y a eu d’autres blessures (une fissure du ménisque, etc..), vous pourriez avoir comme directives de ne pas poser le pied par terre. Cela allongera légèrement le processus de récupération après opération.

Pendant la marche, limitez les mouvements brusques ou les torsions sur votre genou, en particulier dans les premiers stades où le genou est très gonflé et sensible.

Assurez-vous de reposer votre corps et de dormir de la manière la plus confortable. Recevoir des quantités suffisantes de repos et de sommeil est un autre ingrédient important de votre récupération du LCA.

Ce n’est que le début de la rééducation, vous n’avez pas à vous précipiter, le chemin est long, mais les objectifs sont facilement atteignables avec de la rigueur et la patience.

Ma progression

À la fin de la deuxième semaine de rétablissement, j’ai commencé à avoir un genou qui pouvait se contracter et qui n’était pas totalement raide. Le bon côté de ma rééducation en hôpital a été que les exercices ont été poussés un peu plus que la normale.

J’avais 3 h 30 d’exercice par jour. De l’autre côté, à la fin des séances quotidienne mon genou se fatiguait rapidement et j’avais un hématome derrière le genou qui ralentissait ma progression.

Cependant, ces éléments moins positifs ne m’ont pas découragé, car je savais qu’il s’agissait d’une situation temporaire. Dans ma tête, je me disais : la rééducation fonctionne et j’avais de la chance d’avoir des moyens pour renforcer mon LCA.

Phase 2 : de 2 à 6 semaines

Dans les 2 premiers mois, l’accent est mis sur le renforcement, la mobilité et la stabilité du genou.

Votre kiné vous donnera une gamme d’exercices de pour muscler les quadriceps, les ischio-jambiers et les fessiers, ainsi que des exercices de proprioception.

Avec les exercices proprioceptifs, vous reprendrez conscience de la position de votre genou et de votre jambe.

Vous rééduquerez votre genou avec des exercices d’équilibre. L’ACL joue un rôle essentiel dans la proprioception.

La rééducation, une question de mental

La rééducation commence dans votre tête, à mon avis c’est 80 % mental et 20 % de travail de physique.

S’efforcer d’atteindre les objectifs en suivant le protocole de rééducation du lca permet de progresser et de se concentrer sur ce que l’on peut faire, plutôt que sur ce que l’on ne peut pas faire.

Vous devez, autant que possible, maintenir votre mode de vie avant le rétablissement.

Par exemple, quand j’allais voir mes partenaires d’entrainement au club, quel plaisir de revoir après 4 semaines ! On se croirait un peu bête de regarder s’entrainer d’autres personnes alors que l’on est encore en convalescence… mais cela m’a donné envie de me donner à 110 % !

Vous devez saisir toutes les occasions pour garder votre esprit concentré sur ce qu’il doit faire pour améliorer votre santé.

Exercices complémentaires à la rééducation

Afin de garder une bonne condition physique, chez moi, j’ai décidé de faire également les exercices du kiné en plus des pompes et abdos.

Je n’avais que 4 séances par semaine, ce qui me laissait 3 jours à ne rien faire à part me reposer.

N’hésitez pas à demandez conseil à votre kiné au préalable!

1. La chaise

Le but est d’augmenter la force et le contrôle des muscles de la cuisse dont le quadriceps.

Se mettre en position de squats contre le mur (au lieu de squats libres ) permet d’assurer un meilleur contrôle et c’est plus facile.

Instructions :

  • Tenez-vous appuyé contre un mur, les pieds écartés et à quelques centimètres des orteils pointant vers l’avant.
  • Lentement, glissez le long du mur afin de permettre aux genoux de se plier. Validez avec votre kiné jusqu’où vous pouvez aller (habituellement autour de 45 degrés de flexion du genou au début).
  • Maintenez la position pendant 5 secondes, puis relevez-la tout droit.
  • Répétez 10-20 fois, 3-4 fois par jour

 2. Le pont

L’objectif est de renforcer les quadriceps, les ischio-jambiers, les fessiers et le tronc

Instructions :

  • Allongez-vous sur le dos avec les genoux pliés, les pieds à plat sur le sol
  • Serrez vos fessiers et soulevez lentement vos hanches du sol jusqu’à ce que vous vous reposiez sur vos omoplates (il devrait y avoir une ligne diagonale droite entre vos genoux et vos épaules). Maintenez pendant 5 secondes et relâchez lentement.
  • Répétez 10-20 fois, 3-4 fois par jour
  • Assurez-vous de ne pas cambrer le dos

Si l’exercice devient trop facile, réalisez un pont puis redressez une jambe sans laisser tomber vos hanches. Maintenez pendant 5-10 secondes, puis relâcher. Répétez de l’autre côté.

3. Fentes arrière

Le but est d’améliorer la flexion du genou et la fonction des ischio-jambiers

Instructions :

  1. Allongez-vous sur votre ventre, les jambes allongées accrochez le pied non affecté sous la jambe opérée
  2. En conduisant avec la jambe non affectée, amenez vos pieds vers le bas, pliez les genoux, gardez la hanche et le genou en contact avec le sol/lit.
  3. Maintenez pendant 10 secondes et abaissez lentement les jambes.
  4. Répétez 10-20 fois, 3-4 x par jour

Serrez légèrement vos fessiers pendant l’exercice. g

4. Travaillez votre équilibre

L’équilibre et la proprioception sont très importants dans cette phase. La façon la plus simple de commencer est de rester debout sur une jambe. Cela semble simple, mais voyez combien de temps vous pouvez rester en équilibre, en comparant votre côté opéré et non opéré. Noter sur un papier votre temps record de maintien sur une jambe, cela vous permet de voir comment vous progressez.

Une fois que vous pouvez vous tenir debout sur une jambe pendant une trentaine de secondes, essayez quelques-unes des variantes suivantes, tout en restant debout sur une jambe :

  • Atteindre les bras et les côtés avec les bras
  • Lancez une balle de tennis contre le mur et rattrapez-la.
  • Ferme les yeux : beaucoup plus dur que ça en a l’air !

Les objectifs

À cette fin de cette étape, vous devriez :

  • Avoir toute la gamme de mouvement
  • Avoir un gonflement minimal
  • Être capable d’équilibrer la jambe affectée pendant au moins 20 secondes
  • Être capable de conduire

Vous pourriez être en mesure de retourner au travail durant cette phase, mais cela dépendra de la nature de votre travail, discutez-en avec votre physiothérapeute ou votre chirurgien.

Au bout de la semaine 6, je n’avais plus besoin de médicaments antidouleur. L’application régulière de la glace sur mon genou suffisait pour soulager mes douleurs.

La jambe opérée semblait avoir complètement récupéré du traumatisme de l’opération, elle-même, même si elle reste précoce jusqu’à la guérison complète.

Autrement dit, les plaies sont complètement fermées, le gonflement de la partie inférieure de la jambe est parti et les picotements autour de mon genou se sont calmés. La mobilité s’améliore, monter ou descendre devient normal, instinctif.

Dans mon cas , J’arrivais à marcher pendant 2 heures sans aucune douleur, ou fatigue au niveau du genou.

Malgré que les symptômes du traumatisme de l’opération sont grandement réduits, la robustesse de la greffe et la coordination du genou ont encore plusieurs mois de rééducation.

Avant de passer à la phase 3, vous devriez avoir retrouvé toute une gamme de mouvements, à la fois la flexion et l’extension, et il ne devrait pas y avoir de gonflement.

Phase 3: semaines 6 à 12

Cette phase de rééducation du LCA sera beaucoup plus lente que le premier. Le premier mois, vous voyez des gains rapides puisque le genou récupère du traumatisme de l’opération.

Cette phase constitue une étape majeure, car elle se termine au 3e mois.

C’est la phase de rééducation où le genou est le plus vulnérable. La nouvelle greffe est encore très fragile, donc des précautions supplémentaires doivent être prises pendant cette période. Néanmoins, vous pourrez commencer des exercices de renforcement et d’équilibre et de proprioception plus avancés avec votre kiné. Dans cette phase vous pouvez également démarrer les activités suivantes :

Natation : Vous pouvez généralement commencer à nager dans cette phase, mais vous devez commencer par le crawl. La brasse ne doit pas être fait avant que vous soyez au moins 4 mois après l’opération.

Cyclisme : commencez par utiliser un vélo statique, en augmentant graduellement la résistance.

Courir : commencez par faire du jogging jusqu’à 40 % de votre allure normale. Évitez de changer de direction au départ, ou alors assurez-vous de courir en ligne droite sur un sol uniforme. Votre kiné vous guidera sur la façon de progresser à partir d’ici.

Avant de commencer une de ces activités, parlez à votre physiothérapeute pour vérifier que vous êtes prêt. Toute activité de pivots doit être évitée.

À la fin de la semaine 7, la jambe opérée continue de montrer une mobilité améliorée, mais un certain gonflement empêche la flexion ou l’extension complète.

Votre kiné vous donnera une toute nouvelle gamme d’exercices à intégrer dans le travail de rééducation, y compris la natation et la machine à ramer. La rééducation du LCA à un stade précoce consiste à se concentrer sur les exercices en chaîne fermée, par exemple lorsque la hanche et les fessiers sont engagés comme avec l’appareil de musculation de la presse à jambes.

Exercices de réeducation

Ici, les objectifs sont les suivants :

  • Retrouver plus de force, d’endurance et de proprioception : commencer à utiliser des activités fonctionnelles multiplans
  • Développer une flexibilité dynamique

1. Squats à une jambe

Le but est d’améliorer la force, la stabilité et le contrôle

  1. Tenez-vous sur la jambe opérée, en tenant quelque chose pour l’équilibre, par ex. table ou mur.
  2. Pliez votre genou et abaissez votre corps vers le sol. Assurez-vous que votre genou reste aligné avec votre deuxième orteil et ne bouge pas devant votre pied (vous devriez être capable de voir vos orteils partout).
  3. Maintenez pendant 5-10 secondes, puis revenez à la position debout.
  4. Répétez 10-20 fois, 2-3 fois par jour

2. Activités d’équilibre

Maintenant, essayez de garder l’équilibre inconscient. Votre corps a besoin d’apprendre à équilibrer et à faire les ajustements nécessaires sans que vous ayez à y penser – voilà ce qu’est la proprioception.

Vous pouvez faire des exercices plus élaborés :

  • Debout sur un plateau d’équilibre :
  • Lancer une balle contre le mur et la rattraper,
  • Lancer une balle en restant en équilibre sur une jambe ou en étant en position squat.

3. Utilisation d’un Swiss Ball

Le kiné m’a prescrit de nouveaux exercices avec le swiss car mon niveau de condition physique était supérieur à la moyenne pour la semaine 9.

Pour moi, c’est une preuve supplémentaire de l’importance de la rééducation postopératoire pour renforcer son genou dans les meilleures conditions avant l’opération.

Cap des 3 mois

Les douze semaines de réadaptation sont (presque) passées et ma jambe est tellement plus forte et robuste. Pendant de la semaine de Noël, j’ai fait une séance de circuit training à domicile, y compris des mouvements de kettlebell à deux mains, ainsi que plus d’une heure de marche… et mon genou allait bien ! La capacité du genou à faire face à de nouvelles activités m’a donné un coup de boost au moral.

J’ai également commencé à augmenter l’intensité de mon entraînement. Le kiné m’a rajouté des intervalles de haute intensité dans mes séances avec le vélo elliptique.

J’ai aussi le travaillé avec une bande de résistance et le saut sur un pied, ce dernier a commencé comme extrêmement inconfortable, mais après une semaine de pratique et c’est devenu plaisant.

Phase 4: 3 à 6 mois

La phase quatre de la rééducation consiste à se préparer au retour au sport. Votre kiné travaillera avec vous sur des exercices spécifiques adaptés à vos objectifs et aux activités sportives prévues. Cela comprendra des exercices d’équilibre et des exercices de proprioception pour vous assurer de retrouver la stabilité complète de votre genou avant de revenir au sport.

Vous pouvez vous sentir frustrer dans cette phase, car votre genou à l’air normal, moins de douleur et de gonflement, mais il n’est pas tout à fait prêt pour le stress et les tensions liés aux activités sportives.

À 3 mois, mon extension et flexion de genou était presque complète, le gonflement était minime et j’avais des petites douleurs. Les cicatrices ont bien guéri, mais elle nécessite un automassage pour aider à dissiper le tissu cicatriciel. À ce stade, mon genou était de plus en plus robuste et résilient contre la fatigue, ce qui m’a permis de travailler de nouveaux exercices

Utiliser un rouleau de Massage.

À partir du 5e mois, j’avais les muscles de la jambe opérée qui étaient très raides et tendus, sans doute à cause de tous les efforts que je faisais pendant la rééducation.

Mon kiné a eu la gentillesse de me masser afin de me soulager, mais c’était très douloureux. Le massage était exceptionnel. Les seuls massages que j’avais droit pendant toute la rééducation c’était le massage sur la cicatrice de l’opération.

Du coup, j’ai décidé d’investir dans un rouleau de massage et depuis il ne me quitte plus. Ce rouleau c’est comme si vous avez un masseur à domicile. Si vous souffrez de douleurs musculaires je vous recommande d’en vous procurez un comme celui-ci.

Exercices

Vous devez commencer à faire des exercices spécifiques adaptés à votre sport. Vous ferez des exercices de haut niveau de balance et de proprioception et des exercices de plyométrie. Vous viserez à :

Vous continuerez avec les exercices et les exercices de proprioception de la phase 3, mais vous travaillerez à augmenter la vitesse et la taille des mouvements. Vous commencerez également à travailler sur :

 1. Les sauts

Vous pouvez faire des sauts sur une box

  • Faites 5 sauts sur un banc
  • Faites 5 sauts depuis le banc.
  • Veillez à bien amortir quand vous atterrissez au sol

2. Footing

J’ai commencé à faire du footing au 4ème mois.

La course a été très difficile pour moi, déjà avant l’opération j’avais du mal à courir. J’ai commencé avec 2 minutes de courses avec 1 minute de repos. ne comptez pas à faire un semi-marathon. le but est de retrouver les sensation de la course en faisant de petites foulée.

Une fois que vous êtes à l’aise, Faites des petites accélérations sur de courtes distances. Puis commencez à faire des changements de direction pendant les sprints.

Si vous utilisez un tapis de course, vous pouvez faire :

2 min de course sur le tapis avec une minute de repos.

La première semaine vous pouvez faire 3 séries de 2 minutes, puis ajouter une série chaque semaine.

3. Musculation

Je vous conseille si ce n’est pas encore fait de vous inscrire en salle de sport. Si les salles de musculation ce n’est pas votre truc, vous pouvez acheter des bandes élastiques pour faire vos exercices de renforcement musculaire à la maison.

Personnellement, voici en quoi consistait mon programme de renforcement musculaire. Tous mes exercices je les ai faits avec des élastiques.

  • Travail des ischio-jambiers, allongez-vous au sol, placez une petite swiss Ball sous votre talon et rapprochez votre talon vers vous. Cela a pour effet d’activer les ischio-jambiers.
  • Squat normal 4 séries de 10 répétitions
  • Fente squat arrière –  4 séries de 10 répétitions
  • Gainage de 30 sec
  • Gainage latéral de 30 secs (côté droit et côté gauche)
  • Gainage latéral de 30 secs avec élévation de jambe (coté droit et côté gauche)

4. Exercices Équilibre

C’est un exercice que je pratique depuis la rééducation et que je fais toujours, car elle me permet de garder une bonne mobilité du genou. Cet exercice fait travailler tous les muscles qui permettent de stabiliser le genou.

Instructions

  1. Placer un élastique rouge sur votre jambe, elle doit être du côté intérieur à la jambe
  2. Lever la jambe opposée vers l’arrière, pour faire former un angle droit avec vos jambes
  3. Restez 2 secs, puis revenez à la position de départ
  4. Répétez 5 fois du côté de la jambe opérée puis de l’autre jambe
  5. Répétez 3 fois ce cycle

Objectifs atteints au bout des 6 mois

À la fin des 6 mois malgré quelques raideurs dans les muscles, je n’avais plus d’apriori avec les exercices de proprioception.

Voici les améliorations que j’ai obtenu:

  1. Changements de direction pendant la course en sans instabilité , ni douleur
  2. Saut sur trampoline avec la jambe opérée
  3. Reprise de l’entrainement sans contact (mouvement d’échauffement et techniques)
  4. Entrainement intensif sur l’équilibre du genou et la proprioception
  5. Grosse prise de confiance

Phase 5

Nous avons maintenant atteint la dernière phase de la rééducation où vous devriez être en mesure de revenir aux sports sans contact. À présent, vous devriez être capable de mobiliser votre genou sans avoir de gonflement.

Vous devez être capable de :

  1. Courez en ligne droite à pleine allure
  2. Courir latéralement, à l’envers et dans un chiffre de 8
  3. Sauter dans toutes les directions

À ce stade, la poursuite du protocole de rééducation lca dépend vraiment de ce que vous voulez. Vous continuerez à travailler sur la force, la puissance, l’endurance et le travail de proprioception, mais les exercices doivent être adaptés à votre sport. Il est essentiel que vous suiviez les conseils de votre kiné et que vous ne soyez pas tenté de revenir au sport (football, sports de combat) avant d’avoir reçu leur feu vert.

Points d’attention

Rappelez vous que votre rétablissement après la chirurgie de reconstruction du ligament croisé antérieur et le retour au sport sera différent des autres en fonction d’un certain nombre de facteurs.

Ne prenez pas le risque d’un retour au sport si vous n’avez pas terminé votre rééducation

Préparez-vous uniquement à un retour au sport et passez à l’étape 5 une fois que vous êtes à l’aise de terminer les exercices des phases précédentes.

Des douleurs au genou qui reviennent

Pendant cette période j’éprouvais des douleurs et des raideurs à l’avant du genou. En descente et montée d’escaliers.

Afin de ne pas trop forcer sur le genou j’ai continué la musculation en sollicitant moins le genou. J’ai arrêté la course et j’ai opté pour la natation, car cela n’a pas d’impact sur les articulations. Ainsi cela me permettait de garder une condition physique excellente tout ménageant mon genou.

Malgré les douleurs pendant la rééducation , vous devez continuer à faire quelque chose. Si vous arrêtez pendant des semaines et que la rééducation n’est pas terminée. Vous allez régresser, perdre de la motivation et votre genou va s’affaiblir. L’important c’est de faire quelque chose chaque jour tout en évitant de ne pas traumatiser le genou.

Pendant le 9e mois, j’ai constaté, une amélioration continue , période au cours de laquelle j’ai pu augmenter les niveaux d’activité et utiliser l’automassage pour éliminer efficacement certaines douleurs chroniques au genou.

Objectif atteint, mon retour au sport avec contact au bout du 7e mois

Conclusion

Rappelez-vous que tout le monde est différent. Ne vous découragez pas si votre réeducation prend plus de temps que vous ne l’aviez espéré. Suivez les conseils de votre kiné et médecin et assurez-vous de suivre votre programme de réeducation du lca.

Source