Vivre sans ligaments croisés, un mythe ?

 Vous n'avez peut-être pas envie de de passer sur la table d’opération, pour certains c’est même angoissant. Moi-même j’ai été dans ce cas, j’ai toujours eu peur des opérations chirurgicales, des diagnostics de médecins qui parfois sont un peu trop poussés à l’extrême. Peut-être parce que j'ai été trop fan de Dr house ! Beaucoup de personnes décident de ne pas se faire opérer, est-ce raisonnable ?

On peut vivre normalement sans ligaments croisés et même faire du sport. Cependant vous devez avoir une très bonne rééducation du genou afin que vos jambes soient bien musclées pour compenser l’absence de LCA et éviter que votre genou soit instable.

Les raisons qui poussent les gens à ne pas refaire opérer

Beaucoup de gens qui ont eu une rupture des ligaments croisés décident de ne pas faire l’opération des ligaments pour diverses raisons :

C'est l’une des raisons les plus déterminantes. Même les chirurgiens ne recommandent pas aux personnes âgées de se faire opérer, car l’opération en elle-même n’est pas très éprouvante, on ne vous opère pas à cœur ouvert, mais c’est toute la convalescence et rééducation à faire. Après l’opération si vous ne faites pas une bonne rééducation, votre genou risque d'être pire qu'avant l'opération. Vous allez avoir plus de raideurs de la jambe, des difficultés à garder votre genou tendu.

La peur de l’opération

 Comme pour beaucoup d'opérations chirurgicales, dès votre arrivée à l'hôpital vous allez signer une décharge qui certifie que vous êtes conscient des risques (phlébite, etc.), ça motive ! Je me rappelle comme si c’était hier… après le passage chez l’anesthésiste, on me donne un papier à signer sans me prévenir comme si le postier venait de passer chez moi. Et là je lis tous les risques de l’opération, ça fait froid dans le dos. À ce moment-là, j’avais envie de faire machine arrière. Les risques sont : la greffe qui échoue, des douleurs chroniques, infections, phlébite) le risque zéro n’existe pas.

Obligations professionnelles

Si vous devez vous faire opérer, et que vous vouliez que votre genou récupère un minimum avant de retourner au travail, prévoyez au moins un mois d’arrêt de travail. Et ne pensez même pas essayer de faire du télétravail pendant le premier mois pour donner suite à l’opération. Avec tous les médicaments antidouleurs que l’on vous donne, vous allez être épuisé, sans parler des exercices quotidiens de rééducation que vous devez faire. Si vous venez de vous blesser les ligaments, ne soyez pas pressé de vous faire opérer. Vous pouvez terminer vos projets professionnels et ensuite planifier du temps pour votre opération et votre convalescence.

Vous n’êtes pas sportif

Vous n’êtes pas accro au sport et vous vous êtes blessé au ski, cela ne vous dérange pas de vivre sans ligaments croisés. La natation, la marche et la course à pied ou des activités douces sont suffisantes pour vous. En tout cas, n'oubliez pas que même si vous ne faites pas d’opération, vous devrez entretenir votre genou à vie avec des exercices de mobilité et de renforcement musculaire. C’est comme si vous avez une voiture et que vous roulez avec une pièce en moins. Vous allez devoir faire attention à toute manœuvre et faire votre possible pour remplacer cette pièce par tout autre moyen.

Le ligament n’est pas un organe vital, vous pouvez vivre sans, quelques mois voire des années. Cependant, vous devez tout faire pour conserver votre genou en bon état.

Des risques si le genou n’est pas opéré ?

Les risques qu’on entend le plus souvent parler c’est le cas d’arthrose prématuré. Cependant, les études divergent. Que vous fassiez l’opération chirurgicale ou non, vous avez un risque de développer de l’arthrose.

Si vous avez moins de 40 ans, et que vous ne faites pas l’opération, que vous avez une mauvaise hygiène de vie, et que vous ne prenez pas soin de votre genou alors vous avez de fortes chances de développer de l’arthrose.

Autre problème majeur, lorsque vous vous blessez aux ligaments croisés, une lésion du ménisque est parfois associée. Le ménisque tout comme le ligament croisé est très peu vascularisé donc en cas de blessures il guérit difficilement. Les ménisques jouent un rôle d'amortisseur entre le fémur et le tibia. Ils vont absorber une partie des contraintes transmises et avec l'âge, un processus naturel fait que les ménisques vont s'altérer dans le temps.

Afin de connaitre l'étendue des blessures, vous pouvez faire une IRM, et demander plusieurs avis.

Dans mon cas par exemple un médecin et beaucoup de personnes m’avaient dit que ma lésion du ménisque ne pouvait pas guérir, le chirurgien devait enlever le morceau fissuré (ménisectomie). Au bout de 4 ans pendant, mon chirurgien a juste réparé le ligament, mon ménisque s’était soudé de lui-même.

Demander toujours plusieurs avis de chirurgien, ne vous arrêtez pas au diagnostic IRM que vous prenez.

Des études qui prouvent que l’on peut vivre sans LCA sous certaines conditions…

Un fait en Suède a suivi des sujets pendant 15 ans, d'autres ont suivi des sujets pendant 3 à 10 ans (Source).

23 % des patients ont subi des réparations du LCA. Environ 35 ont eu une méniscectomie. La moitié du groupe de méniscectomie a développé une arthrite du genou. Ceux qui ont subi uniquement la réparation du LCA et pas de méniscectomie) n'avait d'arthrite même après 15 ans.

68 % des patients qui n'ont pas subi d'opération, ont suivi uniquement une rééducation du genou et depuis ils n'ont aucune douleur ! a priori avoir un ménisque intact et un genou non opéré permet de garder un genou pleinement fonctionnel et sans douleur.

Que faire pour garder un genou sain sans opération

Si vous voulez vivre sereinement sans ligaments croisés, vous allez devoir rééduquer votre genou après la blessure.

Tout d’abord, soyez conscient que si vous faites des efforts physiques, votre genou gonflera plus rapidement.

Pour y remédier, vous devez utiliser du froid sur votre genou. Le froid va permettre de diminuer l’inflammation et le gonflement du genou.

Vous devrez également faire quelques exercices de renforcement de votre quadriceps.

Pourquoi ? Pourtant, je ne fais pas de sport.

Vous n’avez plus de ligaments croisés et sans muscles assez puissants, votre genou peut se dérober à tout moment. Monter ou descendre les escaliers peut devenir un challenge si les muscles qui soutiennent votre genou ne sont pas correctement musclés. Vous n’avez pas besoin de ressembler à un bodybuilder ni d’aller prendre de la protéine pour prendre de la masse musculaire. Faites juste des exercices de renforcement au moins 3 fois par semaine.

Le problème des personnes qui ont beaucoup de problèmes sans LCA est qu’ils ne font pas assez d’exercices correctifs pour le genou. Si vous n’entretenez pas votre genou, il va finir par se « rouiller ». Le mouvement est la clé essentielle pour garder un genou en bonne santé.

Dans vos exercices vous devez ajouter des exercices de proprioception. Ces mouvements vont permettre au genou d’avoir une meilleure stabilité et mobilité.

Et pour terminer, vous devez faire des automassages, cela très bénéfique pour votre genou.

En vous massant, vous allez réduire la tension de vos jambes en libérant les restrictions des tissus. Je vous préviens l’automassage est un peu inconfortable quand on débute, car le poids de votre corps fera pression sur le muscle.

Pour vous automasser, vous aurez besoin d’un rouleau de massage. Mais si vous n’en avez pas, ce n’est pas grave, vous pouvez tout de même vous masser avec votre main.

Utilisez une huile ou une pommade à base d’arnica pour décupler les effets du massage.

Un autre point important qu’on ne parle jamais c’est l’alimentation. Si vous mangez trop de produits industriels qui sont fortement acides, votre corps aura du mal à combattre l’inflammation dans votre corps. Vous devez manger des aliments qui permettent de combattre l’inflammation. C’est simple manger des fruits et légumes et limiter la consommation de produits raffinés tels que les gâteaux, céréales.

Les sports à éviter

On entend beaucoup de sportifs de haut niveau qui retourne en compétition sans avoir subi d’opération du LCA juste en ayant eu une bonne rééducation. C’est vrai, ça fait même rêver. Je ne dis pas que c’est impossible..

Mais si je prends mon cas personnel, pendant 6 ans après ma rupture j’ai continué à faire du sport. Je pratiquai 3-5 fois par semaine des sports de combat (Jiu jitsu , boxe thai) et occasionnellement du foot entre potes. Je peux vous dire que malgré ma bonne condition physique au foot, je me blessais souvent au genou sans lca, au moins une fois par an et je devais arrêter le sport pendant 2 semaines. C’était des tendinites, des douleurs derrière le genou, j'ai même eu un kyste poplité, mais qui n'était pas douloureux. Dans les sports de combat, je ne me blessais pas, en revanche, je ressentais des douleurs au niveau du genou lorsque je m'entrainer durement pendant les préparations pour la compétition. Un peu de glace le soir et le lendemain c’était bon. Comme j’avais les jambes musclées, mon genou ne sautait pas et je portais occasionnellement une genouillère.

Tout ça pour vous dire que bien que vous ayez une bonne rééducation, les sports à pivots vont tout de même mettre un stress conséquent sur votre genou :

  • Foot
  • Basket
  •  Tennis
  • Sports de combat

Conclusion

Vous pouvez vivre sans ligaments croisés, quel que soit votre âge. Vous n’êtes pas obligé de vous faire opérer le mois d’après. Le risque le plus connu, mais non prouvé scientifiquement est le risque d’arthrose prématuré. Mais cela peut arriver si vous faites un sport très traumatisant pour votre genou, que vous avez une mauvaise hygiène de vie ou que vous ne faites pas d’exercices de rééducation.

En prenant soin de votre genou, vous pourrez vivre sans Lca sereinement je l’ai fait pendant 6 ans !

Leave a Comment: